Illkirch Graffenstaden - Club Vosgien - STIG

Autour du Guirbaden

Après les 2 mise en jambes dans la plaine rhénane et la matinée autour du Bischenberg, je vous propose une journée complète de rando autour du Guirbaden.(13.5 km/ +420m/ 4h30 de marche effective)

RV pour covoiturage à 8h30 au parking de l'Illiade à Illkirch.

Départ rando à 9h au parking de la gare de Heiligenberg-Mollkirch où je vous attendrai.

 

Quelques infos sur l'itinéraire:

*Matin: Montée en douceur vers le Château de Guirbaden par le Floessplatz, le Sandthal et le col de la Wolfsgrube.

 Repas et boisson tirés du sac (possibilité abritée à la chapelle Saint Valentin)

*Après-midi: Descente par l'Ancienne Maison forestière du Guirbaden vers le plateau du Mollberg et entrée dans la partie supérieure et intéressante du Sentier des Demoiselles de Pierre ( en évitant ainsi la montée raide à partir du parking d'accès habituel côté Mollkirch).La rando se poursuit par le Point de Vue du Rocher du Grauchlag et la descente vers les voitures.

 

A bientôt, Bernard

 

Renseignements : 03 88 20 91 19

 

Distance : 13 km  

Durée 4h30

Dénivelée positive : 410 m

b.lindemann45@laposte.net 03.88.20.91.19

Heiligenberg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. club-vosgien-stig (site web) 16/01/2017

Bonsoir,

Voici les informations relatives à la maison forestière, trouvées sur le site d'une passionnée des Vosges

http://vosges-randonnees.over-blog.com/article-mollkirch-sentier-des-demoiselles-de-pierre-ch-guirbaden-94222093.html

"10/01/2014 Overblog
Réponse a une question sur votre blog

Sur votre présentation d' une randonnée le 23/12/2011 a Mollkirch (sentier des demoiselles de pierre_château de Guirbaden), vous posez la question:
"Qui a garde la mémoire de ces lieux et des hommes qui vivaient ici?"
Réponse: moi.
Emile REISS, Reichsoberfoerster de son état, et son épouse Louise GENZLING (native de Grendelbruch) ont élevé ici 6 enfants: Lucien, René, Charles, Hilda, Richard plus une fille décédée pendant sa jeunesse. Mon père René est né a la maison forestière de Guirbaden le 25/10/1915 et est décédé le 18/09/2012 a Oderen. Il m' a relate le mitraillage du toit de la maison par un avion qui tournoyait au-dessus vers la fin de la guerre 14-18, et sa mère qui faisait rentrer dare-dare tout son petit monde a l' intérieur... Dans les années 1920, la foret de Guirbaden devient la propriété de Coulaux, maitre de forge et fabricant de faux (a faucher!) a Strasbourg. Il est aussi le fils du maire de Strasbourg Charles Louis Coulaux, et sort de l' École Centrale des Arts & Manufactures promo 1867. (Moi-même sors de la promo 1972 de la même école...).
Arrive la crise de 29, et Coulaux fait comprendre a mon grand-père que les arbres peuvent se passer de ses services pour pousser. Début de la déchéance de mon grand-père: au service de la municipalité de Mollkirch quelque temps, puis des petits boulots. Se met a boire, puis a battre sa femme. Disparait du domicile conjugal un samedi matin. Des habitants de Mollkirch l' ont encore entrevu assis a la périphérie du village avec son litron. Puis dans un sursaut de dignité il s' en va disparaitre a tout jamais au fond de la foret. Mon grand-père reste un grand homme au fond de mon cœur! Avec ma sœur, nous avons vainement quadrille les allées du cimetière et consulte les registres de la mairie. N' est-ce pas merveilleux, pas de frais d' obsèques!
Ma grand-mère profite de la grande clairière sur la ligne de crête pour entamer une activité fort lucrative: les veaux d' embouche. Elle assure l' éducation de ses enfants, et René entre a l' École Normale d' Instituteurs de Colmar. Elle accumule les lingots d' or, que la Reichsbank du IIIe Reich lui imposera de déposer a Strasbourg. Et dont la famille ne verra plus jamais la couleur. Elle quitte Guirbaden pour aller vivre au 1er étage du 19 rue des Bonnes Gens a Strasbourg jusqu' a sa mort en 1971. Lors de mes 3 années de classes prépa au Kleber, ma grand-mère m' invitait souvent le dimanche, et dans l' éventuel but de m' intéresser a ma généalogie plus tard, j' ai essaye de recueillir le max d' infos tant qu' il en était encore temps.
Systématiquement je me voyais opposer une fin de non-recevoir. Ce que vous lisez m' a été confie assez récemment par René.
Moralité: guerres et crises économiques sont un moteur de progrès, mais a un prix..."

Passionnant, n'est ce pas ?
Concernant le château, il y a de multiples informations sur internet, et notamment
http://chateau.over-blog.net/article-4869118.html

Bonne soirée
Marie-Jeanne

Ajouter un commentaire